Localisation, DOUALA (Logbaba) ; - ; YAOUNDE (Nkoabang)
+237 674 965 478 / +237 691 472 246
develop@develop-group.net

Réussir son projet de pisciculture en Afrique subsaharien

Votre projet ... Notre préoccupation !

Réussir son projet de pisciculture en Afrique subsaharien

Introduction

L’Afrique subsaharienne est confrontée à des défis alimentaires majeurs, notamment une population en croissance rapide et une insécurité alimentaire persistante. Dans ce contexte, la pisciculture émerge comme une solution prometteuse pour répondre à la demande croissante en protéines animales, stimuler l’économie locale et améliorer la sécurité alimentaire. Cependant, le potentiel de la pisciculture dans la région est entravé par une série de défis, notamment les contraintes environnementales, la faible infrastructure, les pratiques de gestion non durables et les difficultés d’accès aux marchés. Pour réussir la pisciculture en Afrique subsaharienne, il est impératif de développer des stratégies holistiques et adaptées, prenant en compte les réalités locales, les meilleures pratiques internationales et les innovations technologiques. Cette introduction établit le cadre pour explorer les différentes dimensions de la pisciculture en Afrique subsaharienne et propose des pistes pour son développement durable et son succès à long terme. Pour réussir un projet de pisciculture en Afrique subsaharienne, il est crucial de suivre plusieurs étapes clés qui touchent à la fois les aspects techniques, économiques, et organisationnels du projet. Voici les principales stratégies à adopter.

 

  1. Choix des espèces et des installations

    – Opter pour des espèces de poissons adaptées aux conditions locales, telles que le tilapia et le poisson-chat africain, qui sont robustes, avec une bonne croissance, une chaire appriéciée et bien adaptés aux climats chauds.

– Construire des installations appropriées, incluant des étangs bien aménagés, des systèmes de recirculation pour les écloseries, et des équipements de filtration pour assurer une qualité de l’eau optimale.

Les tilapia gris (Oreochromis niloticus)

Le tilapia gris (Oreochromis niloticus)

poisson chat (Clarias gariepinus)

bacs d’élevage

  1. Alimentation et nutrition

– Utiliser des aliments de haute qualité pour favoriser la croissance rapide et saine des poissons. Des initiatives visant à développer des aliments abordables et nutritifs basés sur des ingrédients locaux pour améliorer la productivité et la résilience des systèmes aquacoles

– Assurer la disponibilité constante de ces aliments, soit par la production locale soit par l’importation, en collaborant avec des fournisseurs fiables.

  1. Gestion des maladies et des parasites

– Mettre en place des pratiques de gestion rigoureuses pour prévenir les maladies et les infestations parasitaires. Par exemple, l’utilisation de moyens biologiques pour contrôler les parasites et le maintien de la propreté des installations sont essentiels.

– Adopter des systèmes de recirculation avec des filtres biologiques et des systèmes UV pour minimiser les risques de pathogènes.

  1. Formation et renforcement des capacités

– les acteurs du secteurs piscicole doivent se former sur les meilleures pratiques en matière de gestion des installations, de nutrition des poissons et de prévention des maladies. Des académies et des programmes de formation comme ceux proposés peuvent jouer un rôle clé dans l’autonomisation des aquapreneurs locaux.

– Encourager l’inclusion des femmes dans les opérations de pisciculture, ce qui peut améliorer la fiabilité et la productivité des fermes.

  1. Accès au marché et aux infrastructures

– Développer des chaînes logistiques efficaces, incluant des infrastructures de chaîne du froid, pour assurer la livraison des produits au marché en bon état. Des collaborations avec d’autres producteurs peuvent aider à réduire les coûts et à améliorer l’accès au marché.

– Travailler avec des partenaires commerciaux et des programmes de soutien pour améliorer l’accès aux semences et aux aliments de qualité.

  1. Financement et investissements

– Rechercher des financements par le biais de subventions, de prêts bancaires ou d’investissements privés pour développer les infrastructures et augmenter la capacité de production.

– Encourager les investissements locaux et internationaux pour soutenir la croissance du secteur aquacole et développer les infrastructures nécessaires telles que les moulins à aliments.

Vous avez besoin du coaching ou de formation pour votre projet de pisciculture cliquez  ici

 

Pour plus amples informations, contactez nous par appel direct au +237674965478

Ou par whatsapp en cliquant ici